Bitcoin

Vocabulaire

La monnaie électronique décentralisée Bitcoin conçue en 2009 s’est développée en même temps que tout un langage spécifique utilisé par les initiés. Un lexique spécialisé devient nécessaire pour mettre ce nouveau vocabulaire à la portée de tous.

Bitcoin

Adresse bitcoin : elle représente le compte sur lequel toutes les transactions d’un utilisateur du réseau bitcoin sont centralisées et mémorisées.

Bitcoin : monnaie électronique décentralisée. Elle se décline en centiBitcoin, milliBitcoin, microBitcoin, etc. Cliquez ici pour en savoir plus sur le Bitcoin.

Bloc de transactions : élément dans lequel est incorporée chaque nouvelle transaction en attente de recevoir la signature cryptographique pour sa validation. Un nouveau bloc s’ajoute à la chaîne de bloc par tranche de 10 minutes via le minage.

BTC : code ISO (norme internationale) non officiel pour le bitcoin.

Chaîne de blocs : journal chronologique et public de toutes les transactions en bitcoins. Elle est utilisée pour vérifier le solde des adresses bitcoin et éviter la double-dépense.

Clef publique : elle permet à l’expéditeur de coder un message que seul le destinataire pourra décoder grâce à sa clé privée.

Confirmation : une transaction vérifiée offre un niveau de sécurité suffisant et reçoit alors sa confirmation. Ainsi elle ne peut plus être renversée.

Cryptographie asymétrique : système de codage fonctionnant avec une clé publique qui code un message et une clé privée donc secrète qui le décode. Ainsi, l’expéditeur envoie un message codé que seul le destinataire peut décoder. Ce système assure un haut niveau de sécurité aux transactions en bitcoins.

Double dépense : la chaîne de bloc et le minage permettent d’empêcher un double paiement ou double dépense dû aux latences de communication, par un tirage au sort donnant la priorité d’un paiement sur un autre.

Minage : c’est la clé de voûte de la sécurité du système bitcoin. Des milliers de calculs contrôlent toutes les transactions par bloc. Pour chaque bloc terminé, celui qui le termine appelé mineur est rémunéré en bitcoins. Plus les mineurs sont nombreux, plus la sécurité est optimale.

Mode nominal : communication en direct et en continu de toutes les transactions à toutes les adresses du réseau bitcoin.

Preuve de travail : traitement cryptographique validant une transaction. La durée de ce traitement est en moyenne de 10 minutes.

Pool : pour augmenter leur capacité de résolution des blocs, plusieurs utilisateurs, par l’intermédiaire d’un serveur, mettent en commun la puissance de calcul de leurs ordinateurs respectifs et constituent un pool

Satoshi : pseudo du créateur du système bitcoin (Satoshi Nakamoto) et plus petite unité de cette monnaie virtuelle. 1 Satoshi = 0,00000001 BTC ou inversement 1 BTC = 100 000 000 Satoshi.

Taux de Hash : c’est l’unité de mesure de la puissance de calcul utilisée par le réseau bitcoin.

Transaction : envoi d’une certaine somme de bitcoins d’une adresse vers une autre. Chaque transaction n’est prise en compte par le système qu’au bout de 10 minutes.

Wallet.dat : fichier de stockage où sont conservées et sauvegardées de façon confidentielle, par chaque utilisateur du réseau, toutes les clés publiques qui ont servi à valider les précédentes transactions sur son compte. C’est en fait le porte-monnaie de l’utilisateur.

Restez branché
Recevez les dernières actualités Bitcoin, les analyses du marché, l'évolution du cours...