Bitcoin

Vers une nouvelle définition du bitcoin ?

Le bitcoin a toujours été considéré comme une monnaie virtuelle sans plus de détails mais il semblerait que cette dénomination ne soit pas suffisante. Le fisc américain vient d’expliquer la nécessité de la redéfinir pour qu’elle puisse peu à peu être acceptée par les différents pays.

Un bien plutôt qu’une monnaie

MtGox

Le fisc américain explique largement que chaque monnaie virtuelle permet de réaliser des transactions en ligne mais qu’elles ne possèdent pas de valeur légale en tant que monnaie officielle. Au niveau fiscal, chaque bitcoin possédé est considéré comme un bien mais ne peut en aucun cas être considéré  comme une monnaie au même titre que l’euro ou le dollar.

De ce fait, chaque gain enregistré comme un investissement sera soumis à l’impôt de même que tout salaire qui serait perçu avec ce moyen de paiement virtuel. Cette décision limite un peu les atouts du bitcoin mais a le mérite de lui donner un cadre qui lui faisait défaut jusque-là.

La position du Japon

rtr2v05n

Le Japon éprouve également des difficultés à définir le bitcoin et vient d’estimer que le statut fiscal de ce produit permettant des échanges devait être clairement indiqué. Le pays asiatique vient juste de déclarer que le bitcoin serait dorénavant une marchandise en ligne. Il est également soumis à l’impôt car il s’agit d‘une réponse logique à son mode d’utilisation.

Il semblerait donc que le futur du bitcoin ne se trouve pas dans la monnaie virtuelle car elle ne lui permet pas de rester stable sur une longue durée. Le statut de bien ou de marchandise permettrait de l’estimer d’une autre façon. Dans tous les cas, si cette monnaie virtuelle veut être acceptée dans les pays encore réfractaires, il va falloir qu’elle puisse prétendre à un statut fiscal très précis.

Restez branché
Recevez les dernières actualités Bitcoin, les analyses du marché, l'évolution du cours...

Publié le 30 mars 2014 0 like

Réagissez à cet article :